11 juin 2010

Sommeil des bébés et cododo / cosleeping

Combien d'années faudra -t'il encore lire des âneries sur les dangers du cododo / cosleeping ? 
L'UNICEF est heureusement parmis les premiers à reconnaître les bienfaits du cododo, et en présente les règles de base pour justement éviter tout danger ! 

Car bien sûr, il ne s'agit pas de faire n'importe quoi... mais de simples règles de bon sens, comme il en va souvent ainsi lorsqu'il s'agit des nourrissons ! De même qu'on ne les porte pas n'importe comment dans les bras, ou qu'on ne leur donne pas n'importe quoi à manger (encore que là, ça ne soit malheureusement pas toujours le cas) , il y a des règles à respecter pour un sommeil serein et sain !
L'UNICEF a édité une plaquette que vous pouvez imprimer et qui regroupe l'essentiel : 
Les lits pour adultes ne sont pas conçus pour les bébés. Afin d'éviter que votre bébé ait trop chaud, s'étouffe ou soit coincé :
- Le matelas doit être ferme et plat.
- Bébé ne doit pas pouvoir tomber du lit ou se retrouver coincé entre le matelas et le mur.
- La pièce ne doit pas être trop chaude, 16 à 18 degrés Celsius est idéal (regardez votre thermomètre ambiant, il fait souvent beaucoup trop chaud !)
- Votre bébé ne devrait pas être trop couvert - il ne devrait pas porter plus de vêtements que vous n'en portez vous-même dans le lit.
- Le drap ou la couverture ne doivent pas recouvrir la tête du bébé ou lui donner trop chaud.
- Ne jamais laisser d'oreiller à proximité de bébé (pas avant l'âge de la marche à peu près).
- Ne laissez pas votre bébé seul dans ou sur le lit - même un très jeune bébé peut gigoter et se mettre dans une position dangereuse.
- Votre compagnon doit savoir que votre bébé est dans le lit. (la plupart des mamans pratiquant le sommeil partagé / cododo / cosleeping préfèrent dormir la majeure partie de la nuit entre leur compagnon et leur bébé, bébé étant protégé de l'autre côté par un lit bébé en side-bed ou le mur par exemple... : les papas ont le sommeil plus profond que les mamans bien souvent, même s'il y a des exceptions)
- Si un enfant plus âgé partage aussi votre lit, vous ou votre compagnon devriez dormir entre l'enfant et le bébé.
- Ne laissez pas les animaux de compagnie partager le lit avec votre bébé : avant l'âge où l'enfant est en mesure de parler, je pense que c'est une telle évidence, qu'en pensez-vous?

Voici deux excellents sites autour du cosleeping / cododo / sommeil partagé , selon le nom qu'on donne à cette "pratique"  : 

Pourquoi dormir avec son bébé ? 
- Parce que cela permet des nuits de sommeil plus reposantes que de faire la navette entre notre chambre et la sienne. Pas besoin d'en dire plus, ne trouvez-vous pas !?
- Parce que cela participe à son éducation "consciente" : le petit d'Homme comme tous les humains EST un primate à l'origine, même si la "culture" d'homo sapiens sapiens fait qu'on s'en est très éloigné à de nombreux points de vues ; cependant si on y réfléchis juste deux minutes, on comprendra le bon-sens du "sommeil familial" : en effet, dès lors qu'il a la possibilité de se mettre en couple, l'humain ne dort plus seul, ne veut plus dormir seul... et il faudrait imposer un sommeil solitaire aux enfants !? Le livre Le concept du continuum de Jean Liedloff , est parmis les livres essentiels pour tout parent, j'aurais bien du mal à le résumer en quelques lignes mais il peut vous apporter beaucoup, et pas seulement à propos du sommeil !

Vous avez peur qu'il prenne la "mauvaise habitude" ? 
Et pourquoi cela serait-il mauvais de venir au besoin vous demander de l'aide plus tard quand il aura choisi de dormir en "grand", dans son propre espace de vie ou avec ses frères et soeurs aînés ? N'êtes-vous pas son parent? Un parent n'est-il pas là pour donner l'assurance à ses enfants qu'il sera toujours là autant que possible de sorte que ses enfants aient la confiance nécessaire pour affronter et découvrir le monde de façon autonome !? 
Et ma vie de couple, me direz-vous?  Mais faut-il être juste un jeune couple pour faire l'amour de façon inventive ? Le lit est-il le seul endroit et le plus profond de la nuit le seul moment ? A chaque couple d'inventer ses propres solutions, et à chaque famille de faire du sommeil partagé son mode de vie à sa façon, façon qui peut varier dans les semaines ou les mois, le cododo ayant de nombreuses variantes à l'intérieur de la chambre... et même plus... Ne soyez pas rigides, l'Homme est un être qui sait s'adapter, c'est même grâce à cela qu'il évolue !
Alors laissez tomber les mauvaises langues qui prétendent tout savoir et faire mieux tout le monde , car il n'y a pas de parents parfaits, mais il y a des moyens de faciliter à nos enfants leur vie et de leur permettre de devenir des adultes bien dans leur peau et autonomes !
On n'a jamais entendu parler d'adolescent dormant dans le lit parental ... vous, si ? 
Soyez inventifs, soyez famille (au sens "large" : couple-parents-individus) et respectez-vous vous-même autant que les autres : un bon sommeil n'est-il pas le premier garant d'une bonne santé et d'une harmonie plus facile au sein de la famille et du couple ? Chacun a besoin d'un sommeil respecté, votre enfant, votre conjoint, et vous-même !
Je suis certaine que vous auriez des centaines d'anecdotes à raconter sur les journées où vous avez mal ou peu dormi : pensez-y ! Ne préfèreriez-vous pas raconter les journées où vous aviez bien dormi ? Ce sourire aux coins de vos lèvres, ces yeux grands ouverts sur une nouvelle journée qui "commence bien" , ce regard serein et cet esprit vif et prêt à "attaquer" de grandes choses !

7 commentaires:

  1. bonjour, je suis une adepte du cododo, et entendre tout ce mepris sur le sujet me mets en rognr. si seulement les gens prenaient le temps de comprendre; mais non ils critique sans aucun savoir.j'ai 4 enfants 11, 10, 8 ans et un bebe de 9 mois. mes enfants ont tous marche entre 9 et 11 mois dont le petit derniers qui fait ses premiers pas. quand il voyent des personnes etrangeres celles ci sont accueillies par un magnifique sourire et n'ont pas peur d'aller dans leurs bras. mes enfants bebes ont ete tres proches de moi mais en etant pour autant tres autonomes et tres vite independants. je peux donc dire quils ont eu un developpement tres harmonieux et que cododo n'a empecher en rien leur independance. alors stop aux idees recues, un petit retour aux sources feraient un tres grand bien a notre societe.n'oublions pas que l'homme est fait pour vivre en meute et donc partager plein de choses ensemble dont le sommeil. il erst grand temps d'arreter de se la jouer et de critiquer a tout vas.a chacun son point de vue mais stop sur vos jugement. on porte nos bebes, on allaite , on dort avec . je crois que tous ca fait preuve d'un grand feminisme.nous au moins on ne se plaint pas tout le temps!!!! pour toutes celles qui doutent : carpe diem et vivez comme il vous plait

    RépondreSupprimer
  2. Complètement d'accord!!!! J'ai trois enfants, mes deux filles ont dormi avec nous, et le dernier dort encore avec nous et il a presque 3 ans!Au départ, évidemment, c'est pour éviter de passer la nuit à se lever,faut bien l'avouer, mais aussi pour allaiter plus facilement le dernier.Quand on a des bébés qui pleurent toute la nuit dans leur lit, on choisit vite cette solution! J'ai d'ailleurs dormi jusqu'à 4 ans avec mes parents et ma soeur idem!!! Alors, faisons comme nous voulons et n'écoutons pas les mauvaises langues qui disent que ce n'est pas bien,et que leur façon de faire est la meilleure!!!Moi j'ai toujours suivi MON instinct et tout s'est toujours très bien passé!!!Et mes enfants se portent à merveille!!!! Alors vive le cododo !!!

    RépondreSupprimer
  3. Vanessa "addict" et "Tout simplement maman",
    Heureuse de lire vos témoignages, tout d'abord, et pardonnez-moi si je n'ai pas forcément répondu dans l'immédiat, car si j'adore écrire, je dois me faire violence pour ne pas passer mon temps sur la toile... et comme toutes les mamans, un temps pour chaque chose, mais pas toujours assez de temps pour tout faire...

    Je veux aujourd'hui ajouter une sorte de cododo dont on oublie souvent de parler, c'est le cododo en fratrie ! J'écris dès maintenant ce nouvel article et espère qu'il vous donnera envie d'y réagir !

    RépondreSupprimer
  4. Moi grand mère je su contre cette pratique car j'ai peur que cela cause la mort du bébé. Lorsque l'on dors on pers le controle de la réalité , on reve et on remue, on se retourne, etc... donc on peut peser de tout son poids : 70 kg sur 3 kg incapable de se mouvoir, resultat : ? Il y a deja eu beaucoup de morts avec cette pratique primitive...
    http://24heuresactu.com/2012/02/18/ils-ecrasent-deux-fois-leurs-bebes-dans-leur-sommeil/

    RépondreSupprimer
  5. Dans mon pays d'origine je dirais que 90% des familles pratique le cododo, cela n'a rien de malsaint et personelmt je trouve que ca contribue enormement au dvpt affectif du bebe il se sent plus aime' et plus en securite' de plus ici chez nous aucun enfant qui devient un adulte n'envoi ses parents dans des maisons de retraite alors avant de laisser votre bebe seul dans sa chambre (aussi bien de'core'e soit elle) pensez a la jolie maison de retraite ds laquelle il vous mettra quand vous serez vieux car seul vous l'avez laisser et seul il vous laissera,les jours de visites seront comme les petites visites que vous lui faites quand il se reveil et les moments o`u vous le laisser pleurer seul dans sa chambre sont comme les moments o`u vous reclamez plus de visite de temps en temps et qu'il refuse de venir vous voir.apres ca C a vous de choisir...

    RépondreSupprimer
  6. Nous pratiquons le cododo avec notre fille de 5 mois, mais je rencontre toutefois un problème. Impossible de l'endormir autrement qu'au sein dans mes bras ou allongée à mes côtés. Ensuite je peux la coucher mais dès qu'elle se réveille, maximum 1/2h après elle ne trouve pas le moyen de se rendormir seule. La nuit ce n'est pas un problème, mais la journée, comment faire? Je commence à m'épuiser, et surtout j'ai un autre enfant qui demande bien sûr aussi des moments de partages avec lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais plus si je vous ai répondu en privé. Mais si cela peut aider d'autres parents dans la même situation, mieux vaut tard que jamais.

      Il n'a pas de réponse parfaite à des bébés ou des bambins qui dorment très peu et ont un besoin énorme de contact. Souvent, ce sont juste le portage, le bercement et les balades qui font le travail, et aussi un rythme régulier qui permettent de mettre en place des habitudes et de rassurer le tout-petit sur notre parentage (maternage et paternage), sur notre capacité à lui assurer une présence bienveillante et constante.
      Si petit à petit cette constance sera modifiée par ses adaptations au monde extérieur que sont l'autonomie et la découverte du monde, une base stable et sereine lui donneront les basses pour devenir progressivement un être humain autonome et respectueux de lui autant que des autres.
      Cependant, être à l'écoute de votre enfant, c'est aussi vous préserver.

      Le portage en écharpe physiologique ou en BB-Taï de préférence (le sling étant plutôt réservé à des périodes courtes, à mon avis - en tous les cas, pour le dos, je ne recommande pas un usage de plusieurs heures par jour de portage asymétrique - sur un côté - n'étant pas médecin, bien entendu, mais juste une question de bon sens ) peuvent être une solution pour la proximité de l'odeur maternelle ou paternelle, mais la poussette peut aussi prendre le relai, même si elle est plus contraignante, elle permet de continuer à bercer l'enfant quand nous sommes en position assise.
      Certains bébés sont plus demandeurs que d'autres de bercement, à tel point que les plus demandeurs ont été nommés "bébés aux besoins intenses". Je ne sais pas si cela a toujours existé et qu'on en fait maintenant tout un plat, ou bien si c'est un "phénomène" de société, mais toujours est-il que tous les bébés ne sont pas demandeurs de la même façon, à nous de garder courage, car cette base affective sera une force pour eux pour la vie.

      Reste à ne pas oublier totalement nos propre besoins primordiaux (dormir, manger, échanger en couple et en famille et avec ceux que nous aimons...vivre !).
      A chaque famille de trouver son propre équilibre entre les besoins d'un bébé et ce qui lui permet de rester heureux et sain d'esprit.
      C'est cela, apprendre à vivre ensemble. Et petit à petit bébé deviendra un petit enfant. Notre rôle de parents n'est pas que de lui donner des bases nourricières et affectives, mais aussi de lui permettre de découvrir le monde progressivement et de façon de plus en plus autonome. Se mettre à sa place pour ainsi petit à petit savoir ce qui l'aidera à progresser et à se détacher de nous pour se découvrir lui-même.

      Une fratrie est aussi une richesse pour un bébé : son frère ou sa sœur (ses frères ou ses sœurs, s'il en a plusieurs) peuvent aussi interagir avec lui, en douceur et avec votre œil attentif et bienveillant de parents.

      Il n'y a pas de parents parfait, que des parents qui font de leur mieux pour s'adapter à leurs enfants et à leur famille et à leur couple et à leur propre quotidien.

      Il n'y a pas de recette magique, mais j'espère avoir été utile. Ou au moins vous rassurer !

      Supprimer

Laissez un commentaire !